Un petit bijou d’hôtel, 3 étoiles, en plein cœur de Paris

Dans le bouillonnant et autrefois sulfureux Quartier Latin, à un jet de billes du chevet de Notre Dame, en plein cœur du Vieux-Paris historique que l’on aime et courtise, le « Clos Notre Dame » est un hôtel de charme, solidement campé dans une bâtisse du 16ème siècle.

Discret, secret, il se tient dans une ruelle tranquille qui passerait facilement inaperçue…frôlé par le survol de quelques hirondelles…

Pourtant cette maison ancestrale du XVI siècle a abrité autrefois les amours illégitimes du roi François Ier et de sa muse Anne de Pisseleu, duchesse d’ Etampes.

Bâtisse offerte à son égérie par le roi François Ier « himself ».

Ouvert le 14 mai 2013 après d’importants travaux de rénovation soignés, de grande qualité, respectueux du patrimoine ancestral conjugués aux règles de sécurité maximales, l’hôtel a fière et élégante allure.

hotel-clos-notre-dame-s-07016 chambres, dont une au rez-de-chaussée, plus spacieuse pouvant accueillir une personne en situation d’handicap ou autre clientèle qui n’apprécierait pas les étages.

Un ascenseur, étonnante prouesse technique a été installé. Il grimpe allègrement jusqu’au 5ème étage.

Les Plus de l’Hôtel Le Clos Notre Dame ?

Son excellente situation géographique au cœur du cœur.

Un puits ancestral éclairé par les miracles de la technologie Led.

Une rampe d’escalier Renaissance en bois sombre, sculptée, classée monument historique.hotel-clos-notre-dame-s7

La décoration bourrée d’astuces signée du talentueux Laurent Maugoust.

Le Magic Box permettant de capter les chaînes TV de 160 pays.

Une boîte de chocolats signés Michel Cluizel et une demi bouteille de Champagne Demoiselle offerts en guise de bienvenue.

Le rapport qualité/prix : de 170 à 300 euros, très honorable étant donné la qualité des prestations offertes.

Les Moins ?

hotel-clos-notre-dame-s-075La salle du petit déjeuner « pitchounette », mais finalement on s’y croise sans se heurter, car, curieusement, les plages horaires des hôtes ne sont pas en correspondance…

Et puis…il est bon de pouvoir flâner et savourer son breakfast dans les nombreux cafés du voisinage.

Un « Must » ?

Sans hésiter : OUI

Auteur : Geneviève Guihard